Les Rockeurs ont du Coeur – Nantes

Initiée en 1988 par les membres du groupe Elmer Food Beat, cette opération caritative a pour objectif d’offrir un Noël digne de ce nom à des enfants défavorisés. Le pari peut être jugé comme utopique, et pourtant…
A chaque soirée organisée, pas d’argent, pas de « billet d’entrée » en vente à des prix outrageux, mais une file d’attente à rallonge sous la grande Nef de la Halle aux Machines, sur l’Ile de Nantes. A partir de 18h, les courageux bravant le froid s’amassent, un jouet à la main d’une valeur de 10 Euros minimum, en échange duquel ils recevront, à l’entrée, le sésame d’accès à la soirée.

Et quelle soirée… Une affiche digne d’un festival, qui regroupe une dizaine d’artistes, régionaux ou nationaux, qui se sont relayés entre les deux scènes du Stéréolux jusqu’à des heures avancées de la nuit.

Manu / SuperVision 3.

L’ouverture du bal est faite par Emmanuelle Monet – dite Manu –, chanteuse bien connue du public Nantais, tant de part son ancien groupe Dolly qu’en solo dorénavant. Au fil des chansons, les rythmes sages et poétiques évoluent vers des moments plus rock et électriques. Les musiciens qui accompagnent la chanteuse s’alternent, pour proposer au public présent ces différentes ambiances, et un duo inédit avec Grand Lolo et Kevin Chamberlin, She Talks to Rainbow, des Ramones.

Un mini-set de 7 chansons, volontairement raccourcit pour offrir une première scène à un groupe parisien en devenir : SuperVision 3. Mené par Boris Jardel, talentueux guitariste du groupe Indochine et ami de Laurent Charliot, le quatuor interprète 3 titres issus d’un futur album, et ne manque pas de « rendre » le cadeau qui leur est fait de jouer ce soir, en invitant Etienne, fils de Laurent Charliot, à venir les rejoindre sur scène le temps d’un morceau.
  

Les Innocents

Après de longues années d’absence, le concert de ce soir marque le retour sur le devant de la scène du groupe de J.P. Nataf. Présent sur scène en duo, c’est totalement détendus qu’ils abordent leur 35 minutes de représentation, devant une salle Maxi archi-comble. Il leur faudra quelques chansons avant de définitivement conquérir le public avec l’interprétation de L’Autre Finistère, repris en choeur par la fosse. L’ambiance est prise, fédérant les différentes générations de spectateurs présents, et ne redescendra qu’aux derniers accords du célébrissime Colore, qui clôture leur set.

Yodelice

La température monte d’un cran avec l’arrivée sur scène de Maxim Nucci et son groupe à l’énergie Folk contagieuse. Les premiers rangs cèdent au(x)charme(s) du chanteur, qui n’hésite pas à s’avancer jusqu’au bord de la scène à maintes reprises, prouvant, s’il en est encore nécessaire, qu’il maitrise parfaitement son jeu de guitare. Les textes, en anglais, peuvent être difficile à appréhender pour les non-initiés, mais le choix des chansons, qui alterne entre vieux tubes comme Sunday With a Flu ou More Than Meets The Eyes et titres récents (My Blood is Burning ou Haystack) permet de rallier le plus grand nombre pour que chacun y trouve son compte.

Elmer Food Beat

La renommée du groupe n’est plus à faire, et cela se ressent bien : l’ambiance dans la salle bondée est à son apogée sous les accords festifs et effrénés de Manou et ses complices. Les tubes du combo s’enchaînent dans une ambiance littéralement déjantées, réveillant les souvenirs des plus anciens et ne manquant pas de convaincre les nouveaux auditeurs. Pas de limite d’âge donc, et une seule ambition : faire bouger toute la fosse. Pari gagné, et ce jusque dans le déambulatoire de la salle, où les paroles sont fredonnées longtemps après le concert terminé!NB: Laisser une Papille-On dans une fosse bondée en euphorie, c’est un peu comme lui offrir un stage en lévitation à la NASA, donc pas photos pour ce (pourtant) mémorable moment !

Et les autres ??

Comme dans tout « festival », il est difficile de pouvoir assister à tous les shows prévus. Les intermèdes entre les sets des différents artistes permettent de naviguer d’une salle à l’autre, mais nous confrontent à des salles combles dans lesquelles il est impossible de pénétrer… Mon choix s’était portée sur les têtes d’affiche, en espérant pouvoir assister à d’autres dates des groupes présents.

Une soirée unique…

Pas de doute, le site des Rockeurs annonce une soirée unique et inédite, ils savent tenir parole! Des artistes détendus qui semblent être venus s’éclater autant que le public présent, une ambiance festive et sans filet qui laisse place à l’improvisation – volontaire ou non – et un public réceptif et généreux malgré les va-et-vient entre les salles et la variété des genres musicaux proposés.

La magie de Noël existe peut-être vraiment, et, à en croire l’ambiance de cette soirée, elle est résolument Rock!

One thought on “Les Rockeurs ont du Coeur – Nantes

Laisser un commentaire