Ma Pile Lecture de 2015

Au fil de l’année, j’ai commencé à vous présenter mes lectures, qui font partie intégrante de mon quotidien et me permettent une dose de décompression chaque jour.
A la fois totalement régressifs ou furieusement addictifs, voici la liste des ouvrages que j’ai pu lire cette année, et dont, pour certains, je vous ai déjà parlé.

 

13 à Table, Collectif d’auteurs

★★☆☆☆
Première édition d’un recueil de nouvelles regroupant autour d’une thématique commune (le repas) 13 auteurs contemporains dont le succès n’est plus à prouver.
Le concept m’avait de suite attirée, et je ne le regrette pas ! Au-delà de la « bonne action », il m’a permis de mieux appréhender certains des auteurs que je lis et apprécie, et d’en découvrir d’autres. Une initiative plaisante qui a remporté un tel succès, par ailleurs, qu’elle a été reconduite cette saison, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

 

Tu verras, Nicolas FARGUES

★★★★☆
Un père vient de perdre son fils adolescent, et c’est toute sa vie qui bascule une seconde fois lorsqu’il découvre le pourquoi de son départ anticipé.
Cet ouvrage est vraiment touchant, et lève le voile, sans aucune retenue, sur un problème de société au coeur de la vie adolescente.
Vous pouvez retrouver ma critique ici-même pour en savoir plus.

 

Un sentiment plus fort que la peur, Marc LEVY

★★★☆☆
Alpinistes de haut niveau, et loin d’avoir choisi au hasard ce flanc de montagne sur lesquels ils s’aventurent au péril de leurs vies, c’est avec l’ambition de découvrir un pan de son passé que Suzie et son mari décident de partir à l’assaut d’un nouveau sommet, tristement célèbre par la chute d’un avion quelques 50 ans plus tôt. Mais après être ressortie des failles de roches, c’est le monde dîplomatique et ses (in)convenances que Suzie va devoir affronter pour découvrir la vérité sur son histoire, aidée d’un journaliste chevronné.
Je suis incontestablement fan de Marc Levy, et ai lu la quasi-totalité de ses ouvrages depuis ses débuts. Mais je me suis retrouvée prise au piège de mon propre jeu : je n’ai pas retrouvée la surprise d’un final étonnant que je percevais dans mes premières lectures. Et en cela, le dénouement me semble à la limite du « bâclé », avec une perte d’originalité et de suspens qui sont pourtant bien présents tout au long du roman.

 

Fétiche, Mo HAYDER

★★★☆☆
Un esprit fantomatique rôde dans un hôpital psychiatrique et sème la panique auprès des patients autant que du personnel. Les équipes de surveillants sont sur le qui-vive à chaque nouvelle mutilation ou suicide et se lancent, aidés de deux inspecteurs chevronnés, dans une folle enquête afin de retrouver le spectre qui traumatise et gangrène les malades.
Cet ouvrage est l’un des premier thriller que je lis, et l’un des plus sanglants à ce jour. Certaines scènes y sont décrites avec une exactitude photographique qui vous imprègne et vous fige à chaque mot, sans pour autant vous détourner de l’intrigue au suspens saisissant. Cependant, malgré l’attrait pour l’histoire qui s’empare un peu plus de votre intérêt à chaque page, la surabondance de personnages et l’entre-croisement de deux scénarios (l’un étant lié aux inspecteurs et relatif à un précédent ouvrage de Mo Hayder), provoquent une certaine confusion au fil de la lecture, et plus encore sur la fin du livre, lorsque l’intrigue se dénoue en un final un peu plat et simpliste.

 

Ne lâche pas ma main, Michel BUSSI

★★★☆☆
Un couple et leur jeune fille de 6 ans sont en vacances à l’Ile de la Réunion. Alors que leur séjour semble idyllique, la disparition de son épouse entraine Martial et sa fille dans un quiproquo accusateur, et une folle course poursuite avec la Police dans des décors pas aussi paradisiaques qu’ils n’y paraissent.
Une intrigue haletante et dépaysante qui entraine le lecteur dans un polar aussi vallonné que les terres de la Réunion. Le suspense m’a prise d’emblée par la main et ne m’a pas lâchée une seconde, comme dans tous les ouvrages que j’ai lus de Michel Bussi. Le rythme soutenu, qui ne laisse que peu de répit au lecteur, est plaisant et ne vous quitte plus jusqu’au dénouement de l’histoire. Un bon moment de lecture qui incite, de plus, à la découverte physique de l’Ile.

 

Da Vinci Code, Dan BROWN

★★★★★
C’est dans le cadre de l’assassinat d’un conservateur du Musée du Louvre que Robert Langdon est appelé à user de son expérience en décryptage des symboles. Alors soupçonné du crime, il va être entraîné dans un fantastique voyage entre Paris, Londres et les contrées Ecossaises.
Tout a déjà été dit sur ce best-seller international. Mais au milieu de toutes les critiques, et en tant qu’amatrice d’Histoire de l’Art, ce polar m’a permis de découvrir sous un nouvel angle les tableaux du Musée que je pensais connaître le mieux, et décrypter plus en profondeur l’univers incroyable de Léonard de Vinci. Un savoureux mélange d’intrigue entêtante, de voyage plein de rebondissements et d’énigmes à décoder, cet ouvrage est une vraie pépite aussi divertissante qu’intellectuelle. J’adore purement et simplement !

 

Les Brumes de l’apparence, Frédérique DEGHELT

★★★☆☆
A l’aube de ses 40 ans, une femme de famille parisienne reçoit un héritage de sa mère récemment défunte. Partie à la découverte de son nouveau bien immobilier, elle va découvrir sur ces terres ancestrales bien plus qu’une bâtisse dont elle ignorait l’existence.
L’ésotérisme qui transparaissait dans le résumé m’a incitée à choisir cet ouvrage plutôt qu’un autre dans les rayonnages de ma librairie. Et c’est sans regret aucun qu’il m’a convaincue et s’est emparée de moi durant toute la lecture. Un certain attachement pour l’héroïne survient, et c’est avec vos tripes que vous tremblez pour elle au fil de ses aventures.
Vous pouvez retrouver ma critique ici-même pour en savoir plus.

 

Les Gens heureux lisent et boivent du café, Agnès MARTIN-LUGAND

★★★★☆
Gabrielle ne vit pas seulement le décès de son mari, mais celui de son propre être et de sa vie. Soutenue par son meilleur ami, elle décide de s’exiler en Irlande afin de trouver une nouvelle sérénité, mais pas que…
Un roman court qui se lit aisément et m’a permis de faire une pause rafraichissante au milieu de la noirceur des polars. Cet ouvrage offre de beaux et larges sourires au fil des pages et constitue une jolie découverte pour une nouvelle auteure, dont la suite a été publiée récemment.
Vous pouvez retrouver ma critique ici-même pour en savoir plus.

 

Reflex, Maud MAYERAS

★★★★★
Photographe expérimentée dans le milieu criminel, Iris vit sa vie au travers de la lentille de son appareil. Sur les traces d’une nouvelle enquête affectant un jeune enfant , elle se retrouve confrontée aux démons de son passé, et doit affronter une nouvelle fois la disparition de son fils, 14 ans auparavant.
Dès les premières pages, l’intrigue vous empoigne, vous lie à elle et ne vous laisse pas une seconde de répit . A travers le récit parallèle de deux histoires contées avec une verve captivante, c’est un thriller puissant aux personnages atypiques et au dénouement inimaginable qui vous attend.
Vous pouvez retrouver ma critique ici-même pour en savoir plus.

 

Pagaille Monstre, Jérôme ATTAL

★★☆☆☆
Auteur de scénario pour le cinéma de science-fiction, le héros pense trouver l’âme soeur lors d’une soirée étudiante à laquelle il participe. Mais il y trouvera surtout un point de départ à de rocambolesques aventures fluctuant selon les choix du lecteur !
Ce livre est typiquement un OVNI dans ma bibliothèque. Je me faisais une joie de retrouver le principe du « livre dont vous êtes le héros », qui vous incite à composer l’histoire que vous souhaitez lire et choisir parmi différentes options à la fin de chaque chapitre. Cependant, autant le concept est attirant, autant l’histoire est tellement incongrue (et je n’en suis pas la seule responsable!) qu’elle en devient insaisissable et finalement assez creuse. Malgré diverses tentatives, plutôt infructueuses et parfois très courtes, c’est avec regrets que je n’ai pas réussi à accrocher. Dommage…

 

Le Chardonneret, Donna TARTT

★★★☆☆
Suite à une explosion dans un musée new-yorkais, Théo, alors adolescent, se retrouve confronté à lui-même. Subissant une descente aux enfers où se mêlent drogues, alcool et école buissonnière, sa vie ne va pas ressembler à une ligne droite simple et banale, et notamment à cause du tableau qu’il a dérobé lors de l’accident, et qui l’hypnotise dans chacun de ses gestes.
A travers les dérives et pèregrinations qui attisent une empathie particulière auprès du lecteur, et l’univers de l’Art de la restauration au milieu duquel il retrouve une contenance, l’histoire de Théo est assez attachante. Néanmoins, bien que très plaisant à lire dans son ensemble, ce roman aux descriptions un peu lourdes et redondantes manque d’attrait à mon goût. Et si la lecture est envoûtante lorsque l’on tourne les pages, une fois le livre posé, l’intérêt ne m’a pas attirée outre mesure.

 

13 à table – 2016, Collectif d’auteurs

★★☆☆☆
Une thématique pour 12 auteurs contemporains, le tout au profit des Restos du Coeur. Voilà le concept simple et réussi qui sévit une nouvelle fois, avec des nouvelles abordant la notion de Frères et Soeurs.
Après la première édition que j’avais appréciée, le concept m’a peut-être moins convaincue cette saison. A moins qu’il ne s’agisse du thème qui m’apparait comme moins fédérateur ou percutant. Un moment de lecture sympathique toutefois, mêlant les styles et plumes sans frontières ni censure.
Vous pouvez retrouver ma critique ici-même pour en savoir plus.

 

Et puisque toutes lecture en masse suscite une préférence, il est un ouvrage qui a été un énorme coup de coeur. Le premier livre que j’ai lu, et celui qui m’a le plus marquée: Puzzle, de Franck THILLIEZ, dont je vous parlerai tout prochainement!

Laisser un commentaire