Matière Noire – Mass Hysteria

Rendez-vous était pris, Mercredi 13 Octobre, dans les locaux de Deezer France, à Paris, pour une écoute découverte du nouvel album du groupe de métal Mass Hysteria.

PH&PO-Mass-Hysteria-MatièreNoire-1

Le caractère un peu brut des locaux – en travaux – s’accorde parfaitement avec le style musical qui bercera la soirée de la petite centaine d’invités. Béton brut de décoffrage se raccordant à un parquet façon teck, style high-tech et épuré de la déco, coussins et poufs aux allures « zicos » et murs autographés….

L’ambiance est plantée, plus encore avec la projection, sur l’un des murs, de la pochette de l’opus, objet de notre présence.
 Matière Noire sur fond blanc, une jeune femme recouverte d’une substance dégoulinant sur son visage et son buste. Matière aqueuse et brillante, qui s’accroche à ce qu’elle peut….. Le ton est annoncé, la couleur aussi !

PH&PO-Mass-Hysteria-MatièreNoire-3

C’est avec une certaine impatience et sous une horde d’applaudissements que les 5 protagonistes sont entrés dans la salle, saluant le public et présentant en quelques mots le 8ème fruit de leur travail, avant de lancer l’écoute, et « faire le show » parmi le public.
Car, non, Mass Hysteria n’est pas un petit groupe sorti de nulle part, et cela fait maintenant presque 20 ans qu’ils sillonnent les routes avec leur son aiguisé et personnel.

Silence ! Ecoute….

L’album commence très fort, avec Chiens de la Casse, titre déjà en ligne depuis plusieurs semaines sur les plateformes d’écoute en ligne. L’entrée est fracassante, et c’est sous l’impulsion du refrain entêtant que Mouss s’aventure parmi la foule pour scander, en live, toute la « rage » qui ressort des paroles (« Chiens de la casse, sans dent, fous de liberté »).

Chiens de la casse, premier extrait de l’album.

L’énergie est envoyée, et ne redescendra pas de suite, malgré la douce mélodie du piano qui entame la seconde piste, Vae Soli !. Mais la batterie n’est pas loin, et c’est une vraie montée en puissance qui s’installe sur ce titre, avec un refrain qui ne manquera pas de devenir un hymne en concert (« Je suis ce que je pense, j’ai choisi »). Le petit son d’harmonica, sur la chanson, laisse place ensuite aux chœurs oniriques qui enflamment Vector Equilibrum.

Titre 4, Notre complot. La batterie est encore et toujours omniprésente, le rythme très prenant, comme un métronome implacable sur lequel vient se greffer un final de guitare bien acéré. La pression reste de mise, sur L’espérance et le Refus, où l’introduction du titre va vous faire frémir avant un bouillonnement explosif et énergique.

PH&PO-Mass-Hysteria-MatièreNoire-6

Mouss, chanteur et parolier.

Les sensations et émotions sont multiples alors que l’on arrive à la moitié de la galette argentée, les mélodies vous prennent aux tripes et ne vous lâchent pas, grisantes et enivrantes. Tout est poison ouvre le bal d’une deuxième moitié toute en surprises, avec ses riffs de guitares façon gimmick entêtant, sa cadence de batterie plus soutenue et son long passage musical final. Aucun doute n’apparaît sur la puissance qui en ressortira lors des versions live.

C’est avec une voix plus posée et un son plus électro venu s’additionner à la piste de batterie habituelle que se déroule LA chanson qui m’a le plus marquée dans cet album… L’enfer des Dieux, aux paroles suffisamment explicites pour n’avoir rien à y ajouter (« L’enfer des Hommes, c’est leur amour des Dieux »). Tout est dit !

Le mélange de sonorités initié sur ce 7ème titre se poursuit, dans une autre lignée avec l’ajout d’une nappe de synthés apportant une note équilibrée dans la cadence radoucie du combo guitare-batterie. A bout de souffle nous prend un peu de court, mais peut-être pas autant que l’introduction singulière de Matière Noire, et son refrain tout en métaphore (« Restez comme vous êtes, le combat est dans la tête »).

La détermination et l’engouement reprennent le dessus avec une chanson qui porte bien son nom. Plus que du métal !, ôde à tous les amateurs de ce style musical, hymne fédérateur pour tous les « furieux », où se mêlent un son saturé et des percussions intenses. « Si le silence est d’or, alors le bruit est du métal ! » Ce titre ne manquera pas, une nouvelle fois, de rassembler les foules, poings en l’air, et paroles fusionelles, autant qu’il a pu rassembler les 2 univers totalement divergents du rap et du métal, via la collaboration avec Marc d’Animalsons (qui a signé certains titres de Booba).

Le dernier titre est arrivé, avec plus de délicatesse et un peu moins de légèreté dans les propos. Mère d’Iroise, aux paroles touchantes puisqu’écrit en hommage aux parents de Mouss décédés quelques mois avant l’entrée en studio, clôture en beauté l’album sur une note plus mélancolique.

« Seul dans l’espace, seul dans le temps, il a fallu que j’affronte le néant »

Pas de panique, ce soir, ils n’étaient pas seuls, et le questions-réponses entre le groupe et les fans qui a suivi durant une heure environ ne peut qu’en témoigner.

PH&PO-Mass-Hysteria-MatièreNoire-5
PH&PO-Mass-Hysteria-MatièreNoire-7

Mon avis

Il y a 15 ans que j’ai connu Mass Hysteria, via le titre « Remède ». Ayant un peu « lâché » cet univers depuis, autant vous dire que c’est aujourd’hui une vraie (re)découverte à laquelle j’ai assisté, puisqu’ils sont, avec Matière Noire bien loin de la ballade douce qui se dégageait du morceau !!

Néanmoins, l’efficacité des mélodies et des rythmiques n’en est pas moins conservée et restée intacte après toutes ses années, voire plus virulente encore qu’à l’époque (la maturité, diront certains…!). Quoiqu’il en soit, c’est dans un univers bien défini qu’ils nous immergent durant ces 50 minutes, avec une foule de sensations qui en émane.

Chaque chanson, chaque musique est emprunte d’une humeur qui lui colle à la peau : tantôt rageuse avec des paroles saignantes, parfois plus réalistes ou délicates, avec des propos plus posés et des thèmes « sérieux » et actuels. Les textes sont précis pour vous viser en pleine face et avoir un impact immédiat.

Toutes l’efficacité des punchlines étant relevée et appuyée par les accords aiguisés, les beat de batteries affutés et les riffs de guitares tranchants et placés subtilement dans les mélodies pour en devenir mordants. Ces rythmes vont vous transporter inévitablement dans une sorte de transe frénétique à laquelle vous ne pourrez échapper (oui, vous allez tanguer de la tête en accord avec le tempo de la batterie, c’est subliminal je vous dis).

En bref…

Toutes les oreilles ne sauront être réceptives à cet opus, qu’on se le dise ! Mais cela n’enlève rien à la puissance et l’énergie qui sont présentes dans ce disque, et tout l’univers qui s’y développe. Le métal déployé par Mass Hysteria n’est pas qu’un son brut et féroce qui vous assaille, ce sont des harmonies musicales aussi, jalonnées des paroles parfois touchantes mais surtout réfléchies, issues d’une culture littéraire et cinématographique, qui mérite que l’on prenne le temps de les écouter pour les analyser.
Cette Matière Noire sonne fort, certes, mais elle sonne plutôt bien, et il est très probable qu’elle résonnera bien plus fort encore sur scène et, possiblement au Hellfest, dont la programmation est « dans les tuyaux » avoueront-ils pendant le question-réponse avec les invités !

(Une fois n’est pas coutume, je m’autorise une petite série de mercis ! Un grand, tout d’abord, au groupe Mass Hysteria, pour sa générosité et sa gentillesse lors de cette soirée, à Renaud de Deezer France, pour son initiative, et à Steeve, du blog Aux notes enchantées, pour sa relecture attentive et ses conseils pour la rédaction de cet article.)


L’album Matière Noire est disponible depuis ce jour chez les distributeurs. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur les pages officielles du groupe ( Facebook ,
N’hésitez pas à vous faire votre propre avis en écoutant, gratuitement, les 11 titres sur leur profil Deezer.

2 thoughts on “Matière Noire – Mass Hysteria

  1. Et bien ma chère amie pour ta première critique d’album tu as super bien géré ton article de bout en bout, une vraie pro. Et je n’ai pas le souvenir d’avoir fait aussi bien pour ma première chronique musicale!! Du coup, tu m’as donné envie d’écouter l’album et il est pas mal même si je n’ai pas tout écouté!
    Et de rien pour les conseils, c’est normal depuis le temps que l’on se connait 😉

    Bisous

Laisser un commentaire