Et si on s’aimait en même temps ?

Rendez-vous était pris, depuis quelques semaines, pour la pièce de théâtre que je vous annonçais ici-même, écrite par l’un des deux protagonistes du duo comique Les Décaféïnés. Et autant vous dire que les promesses délirantes énoncées dans le synopsis ont bien été tenues !

Deux amis, mais pas que….

L’histoire s’annonçait quelque peu absurde entre ces deux amis, que tout oppose et lie à la fois…
Elle, c’est Amélie, une jeune femme au caractère marqué par une superficialité légère et dont les centres d’intérêts sont partagés entre le sexe et l’argent.
Lui, c’est Rémi, il vit la tête dans son monde, est généralement dépassé par les évènements et doté d’une naïveté fausse niaise.
Et entre ces deux personnalités diamétralement opposées, rien ne va plus !

Seuls en scène, l’efficacité des répliques qu’ils s’échangent et les quelques accessoires dont les comédiens s’entourent suffisent à laisser planer dans la salle une ambiance rocambolesque qui s’installe dès les premières minutes, à l’image du premier sketch : la naïveté de Rémi le pousse à croire (encore) au Père Noël, jusqu’à qu’il se retrouve nez-à-nez avec lui…ou plutôt elle, puisqu’il s’agit d’Amélie, grimée à l’occasion d’une fête déguisée.

Le ton est ainsi donné, les quiproquos des situations et les sous-entendus ambigus abondent et tout s’enchaine alors pour les deux partenaires à la manière d’un « Suis-moi, je te fuis… » du 21ème siècle. Durant une dizaine de saynètes, entrecoupées de petits monologues en aparté (et une « apparition » furtive de Pierre Palmade*), seront dévoilés les travers et les aléas des différentes étapes d’une relation Amis-Amour qui s’établit en deux êtres aux envies instables et divergentes.

Les sujets sont traités simplement, et le recours ponctuel à des « mimiques » faciales permet des interactions avec le public, aussi rapidement séduit qu’enchanté de découvrir ces drôles de tribulations !!

En bref…

Un bon moment d’humour, sans prise de tête (du point de vue du public du moins !), mais un peu court toutefois ! Il ne fait aucun doute, néanmoins, que l’humour en marge de Rémi Deval a une nouvelle fois fait mouche à travers ce scénario totalement loufoque, et conquit le public venu en nombre lors de ces deux uniques représentations.

* A noter que les deux comédiens, Amélie de Gallard et Rémi Duval font tous deux partie de la Troupe à Palmade.

One thought on “Et si on s’aimait en même temps ?

Laisser un commentaire